J'ai lu avec intérêt le billet d'humeur signé J.B paru dans le bulletin municipal de la commune de Préty . Et cette lecture me pousse à vous adresser ma réaction.

J'y vois surtout un catalogue d'insultes vis-à-vis des voleurs d'une décoration de Noël : " fondamentalistes religieux, voleurs écervelés, énergumènes, individus ignares et incultes, larron, crétin, malandrin, idiot du village". Heureusement, le titre de ce texte contient trois points de suspension et un D majuscule. Sinon le tableau aurait été complet en y incluant l'auteur.

Le rédacteur de ce billet d'humeur semble connaître l'auteur de ce larcin puisqu'il connaît tous les défauts de cet individu. Alors qu'il ait le courage de le dénoncer afin qu'il soit légitimement puni.

Quant au dernier paragraphe, il semble pousser à l'élimination du voleur. Même si cela semble (?) de l'humour, cette phrase-soyons-en sûrs-donnera des idées de lynchage aux faibles d'esprit. Et en nos temps marqués par le rejet des autres, plus de pondération serait  indispensable surtout venant de la part d'un élu. Mais cela n'est plus de l'humour mais une erreur et même une incitation à commettre des actes répréhensifs.

Évidemment l'auteur de ce billet engage sa propre responsabilité, responsabilité qu'il partage avec le responsable de la publication-le maire en l'occurrence.

Nous vivons des temps inconséquents.